Langue
NL | FR |

Résume de l'enquête nationale menée sur les tabous des hommes


Enquête réalisée par IPSOS pour le compte de TENA Men: novembre 2016. On parle en long et en large des petits désagréments au féminin : les règles, le train-train quotidien, trop à faire… Pour le compte de TENA Men, en novembre 2016, l’institut de sondage IPSOS a mené une enquête indépendante sur les ‘sujets tabous’ des hommes. TENA Men a enquêté sur ce qui les énerve, sur leurs tabous et sur les petits désagréments qui influencent la vie des hommes. Au total, plus de 1.000 répondants représentatifs des hommes belges sur les plans de la formation, de l'âge et de la région ont participé à l’enquête dans les catégories d'âge de 30 à 75 ans.

keep-control-video-1600x500.jpg

On en parle ou pas…

Pas trop personnel svp ! … Entre eux, les hommes aiment surtout parler de l'actualité (39 %), des vacances (36 %) et de sport (34 %). Par contre, ils affectionnent manifestement nettement moins de partager leurs incertitudes (3 %), de leur relation (5 %) ou de sexe (6 %). Plus ils vieillissent et moins les femmes et leur vie professionnelle occupent leurs conversations. 
 
L’honnêteté par-dessus tout. Ce qui les énerve le plus, ce n’est pas la belle-maman, un mauvais programme à la télévision ou les embouteillages mais plutôt les vantards (59 %) et les malhonnêtes (57 %). Les hommes peuvent ainsi littéralement « péter un câble » (32 %) sur leurs collègues. La saleté et le désordre aussi figurent dans le haut de la liste des choses qui les énervent (36 %). 
 
Family man. C’est de leur famille que les hommes sont les plus fiers (53 %). Ils estiment aussi souvent avoir beaucoup de chance avec leur partenaire et 32 % d’entre eux estiment qu’ils ont toutes les raisons du monde d'être fiers de la personne qui partage leur vie. En ce qui concerne le caractère positif de leur attitude face à la vie, de nombreux hommes sont aussi très contents d’eux-mêmes (29 %) et plus ils vieillissent, plus ils en sont fiers (39 % dans le groupe des plus âgés)
 
La modestie honore l'homme. Les hommes ne cherchent pas à se faire valoir au travers de leur garde-robe ou de leur portefeuille car ils se vantent nettement moins de leur allure (4 %), du solde sur le compte en banque (5 %) ou de leur voiture (5 %) que de leur partenaire (32 %). 
 
Petits désagréments physiques. Quatre hommes sur cinq ne parlent en tout cas pas de tout avec leurs amis. Le top 3 des sujets dont les hommes ne parlent jamais avec leurs amis sont les suivants :
 
  1. Les troubles érectiles (69 %)
  2. Les fuites urinaires (63 %) 
  3. La baisse de leur libido (54 %)
 
Tabou. Les hommes préfèrent ne pas parler de leurs petits désagréments physiques, parce qu’ils les considèrent comme relevant de la sphère privée (59 %), qu’ils n’en ont pas besoin (41 %), que cela les gêne (18 %) ou qu’ils ont peur que cela ne soit répété (16 %).

La corde sensible

No hair, don't care. Et quelques rides sur le front ? Pas de quoi leur donner le moindre cheveu gris, s’il en reste bien sûr, mais la perte de quelques cheveux ne les tracasse pas trop non plus. Outre les rides (1 %) et la chute des cheveux (4 %) les hommes ne semblent pas non plus se tracasser le moins du monde à propos d’une éventuelle mid-life crisis (2 %).
 
Déclin de la santé. Le vieillissement et ses effets sur leur aspect physique ne les tracassent pas trop. Par contre, les hommes ont peur du déclin de leur santé (62 %). Les problèmes d’argent (39 %) et la perte de la mémoire (37 %) les angoissent. 
 
Courageux mais pas téméraires. Malgré le fait qu’ils ne peuvent pas l’attribuer à leurs hormones, il arrive aussi aux hommes de se sentir dans leurs petits souliers. La majorité d’entre eux, p. ex. ont tendance à se refermer quand ils sont dans un environnement inconnu ou avec des personnes inconnues (56 %), et plus d’un homme sur trois a du mal avec les conversations dans lesquelles il est question de leurs émotions. Le groupe des plus âgés est aussi le moins sûr de lui (38 %). Aux fourneaux (17 %) et au club de sport (12 %) aussi, les hommes peuvent également manquer d’un brin de confiance en eux. 

Mister Perfect

Régime ou centre sportif ? Non moins de neuf hommes sur dix aimeraient changer quelque chose en eux. Mais quoi ? S’ils pouvaient changer quelque chose à leur corps, ils aimeraient perdre du poids (52 %), avoir une meilleure condition physique (46 %), être plus musclé (28 %). Ils aimeraient aussi offrir à leur partenaire des nuits plus tranquilles en ronflant moins (21 %). 
En forme Malgré leurs incertitudes, leurs petits désagréments physiques et quelques points à améliorer, dans l'ensemble, les hommes se sentent relativement en forme. 33 % ont même le sentiment d’être plus en forme que la norme pour leur âge.
 
Patience est mère de toutes les vertus. Les hommes traversent la vie à vitesse grand V, mais préféreraient pouvoir plus prendre le temps pour l’apprécier. 42 % des interrogés considèrent le fait d’être plus dans "l’instant présent” comme un point d’amélioration. Ils aimeraient aussi être plus patients et plus ouverts (31 % pour les deux items). Que de bonnes nouvelles pour les femmes, non ? !

Dure, dure la vie…

Ils en bavent. La vie des hommes n’est pas toujours rose. Si la vérité sort du puits de la science... voici donc, selon les hommes, les six raisons pour lesquelles la vie des hommes serait plus dure que celle des femmes.
1. Les hommes éprouvent plus de difficultés à s’exprimer et à gérer leurs émotions et leurs petits désagréments (31 %)
2. Les femmes compliquent inutilement la vie des hommes (27 %)
3. Les femmes ne suivent pas toujours au niveau de la libido (22 %)
4. Les hommes ont peu de reconnaissance pour tout ce qu’ils font (20 %)
5. Le sentiment d’être responsable de leur famille pèse lourd sur leurs épaules (20 %)
6. Les hommes travaillent souvent plus et plus dur que les femmes (20 %).
 
Let the battle begin. La conclusion qui s’impose face à ces constats est donc que la vie des hommes est loin d’être facile. Un peu plus de compassion serait donc de mise. Et les clichés à ce niveau sont également légion. Quelle est la plus grande différence entre les hommes et femmes ? Qu’en pensent-ils eux-mêmes ? 
1. Les hommes sont moins vaniteux que les femmes (sont d’accord : 57 %)
2. Les hommes sont moins multitâches que les femmes (sont d’accord : 59 %)
3. Les hommes ont une libido plus développée que les femmes (sont d’accord : 67 %)
4. Les hommes se plaignent moins que les femmes (sont d’accord : 45 % )
5. Les hommes parlent moins que les femmes (sont d’accord : 71 % ) 
6. Les hommes sont plus paresseux que les femmes (ne sont pas d’accord : 54 %)
7. Les hommes roulent mieux en voiture que les femmes (sont d'accord : 61 %).
8. Les hommes ont plus pitié d’eux- même que les femmes (sont d’accord : 51 %)
9. Les hommes se tracassent moins pour les petites choses du quotidien (sont d’accord : 73 %)
10. Les hommes prennent plus facilement des décisions que les femmes (sont d’accord : 53 % )
11. Les hommes sont moins souvent absents pour cause de maladie que les femmes (sont d’accord : 51 % ) 
12. Les hommes sont plus autonomes que les femmes (sont d’accord : 56 %)
 
Manque de temps pour soi. Le fait que les hommes ont la vie dure est encore confirmé par le fait qu’ils estiment manquer de temps pour eux-mêmes. Si les hommes avaient plus de temps libre, ils partiraient plus souvent en vacances (46 %), ils prendraient plus de temps pour eux-mêmes (41 %), ils consacreraient plus de temps à leurs enfants et à leur famille (35 %) et ils aimeraient faire plus de sport (28 %).

Docteur, vous avez dit docteur ?!

Pas trop blouse blanche. Quand les hommes ont un petit souci de santé, ils essayent, dans la mesure du possible de l’ignorer dans l’espoir que les choses s’arrangeront d’elles-mêmes ou que les problèmes s’estomperont (39 %). Un homme sur quatre seulement consulte immédiatement un médecin. Les autres recherchent d’abord des informations et des conseils sur Internet (15 %) et seulement un homme sur cinq en parle à son entourage.
 
Fuites urinaires. Un homme de 60 à 75 ans sur cinq (22 %) et un homme sur six dans les autres catégories d’âge est occasionnellement confronté à de petites fuites urinaires ou à quelques gouttes retardataires. Deux tiers (65 %) considèrent le seuil à franchir pour en parler à leurs amis comme élevé. Qui plus est, plus de la moitié des hommes (55 %) déclarent que pratiquement personne n'est au courant de leurs doutes.

Les Néerlandais sont-ils vraiment tapageurs ?

Plus de toupet ? Une plus grande gueule ? C’est ce qu’on pense souvent de nos voisins du Nord. Mais est-ce bien vrai ? La même enquête a aussi été récemment réalisée aux Pays-Bas et il en est ressorti... que l'homme néerlandais éprouve autant de difficulté à parler de ses émotions et de ses petits désagréments. Et encore plus étonnant :  les résultats entre la Belgique et les Pays-Bas ont été quasiment les mêmes ! Une grande gueule et un petit cœur ….


Note pour la rédaction, ne pas publier

Pour de plus amples informations, du matériel image high res ou des demandes d’entretiens, vous pouvez prendre contact avec: 


Blyde Belgium - Wilma Schippers – GSM 0479 95 08 55 - wilma@blyde.be

Articles liés

Sortir malgré les fuites urinaires

Souvent, les hommes souffrant de fuites urinaires craignent de sortir en public. La peur des fuites peut être un obstacle, mais avec un plan d’attaque en bonne et due forme, vous pourrez bientôt contrôler les fuites et reprendre vos activités en toute confiance.

Rester actif malgré les fuites urinaires

Les fuites urinaires, quel que soit leur type, ne doivent pas vous empêcher de vivre la vie dont vous rêvez.

BESOIN D’AIDE ?

Demandez au médecin

ÉCHANTILLON GRATUIT

What are cookies?

Lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet.