Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Langue
NL | FR |

Rééducation de la vessie, techniques et traitement

Femme faisant des exercices Pilates sur une balle
La rééducation de la vessie est une méthode qui vous aide à augmenter le contrôle de votre vessie en réduisant votre fréquence de miction. La méthode implique une prise de conscience des manifestations typiques de l’incontinence et le développement de nouvelles habitudes pour vider et contrôler la vessie. En association avec d’autres méthodes comme les exercices de Kegel ou exercices du périnée ainsi que les modifications du comportement, la rééducation de la vessie peut constituer une manière efficace de rendre les symptômes des troubles de la vessie comme l’incontinence par impériosité, la vessie hyperactive et l’incontinence d’effort plus faciles à gérer.

Qu’implique la rééducation de la vessie ?

La rééducation de la vessie constitue principalement à développer une nouvelle attitude. Un exemple est d’éviter d’aller aux toilettes « au cas où » et de courir aux toilettes à la dernière minute. Pendant la rééducation, la vessie doit progressivement apprendre à contenir des quantités d’urine de plus en plus grandes à mesure que vous augmentez la durée entre les passages aux toilettes. Parmi les nombreuses techniques que vous pouvez utiliser pour y arriver, penser à autre chose et contracter les muscles du périnée au lieu de se précipiter aux toilettes lors d’un besoin urgent d’uriner sont des méthodes efficaces.

Comment fonctionne la rééducation de la vessie ?

Bien que leur efficacité soit prouvée, le contrôle et la rééducation de la vessie demandent du temps et de la persévérance. Pour y arriver, vous devez apprendre à réfléchir différemment et essayer d’ignorer la sensation de devoir aller aux toilettes le plus longtemps possible. Si vous y arrivez, vous constaterez que vous parviendrez à contrôler votre vessie et qu’elle deviendra moins irritable.
 
À mesure que vous parvenez à contrôler vos sensations d’urgence, progressivement, sur une période de semaines et de mois, augmentez le temps entre les passages aux toilettes. Nous vous recommandons de tenir un « carnet de bord relatif aux mictions » où vous consignerez la fréquence de vos passages aux toilettes, les moments où vous avez ignoré vos sensations d’urgence ainsi que votre absorption de fluides – c’est-à-dire, ce que vous buvez et quand. Ceci vous donnera un aperçu de vos habitudes vésicales et vous aidera à créer un emploi du temps précis comme décrit ci-dessous. 

Créer un emploi du temps pour aller aux toilettes

Tant que possible et sur la base des données consignées dans le carnet de bord relatif aux mictions, vous verrez précisément à quelle fréquence vous êtes allé aux toilettes. À partir de là, vous pouvez ajouter un court laps de temps aux horaires répertoriés – par exemple, 15 minutes – pour éduquer votre vessie à attendre. En étant aussi précis et en vous tenant à votre emploi du temps, vous commencerez à ressentir un meilleur contrôle de la vessie.

Modification du comportement

Comme son nom l’indique, la modification du comportement signifie que vous adaptez votre mode de vie pour réduire, prévenir ou traiter les problèmes liés à l’incontinence. Bien que cela inclut sans aucun doute des exemples de prise de contrôle comme la création d’un emploi du temps pour aller aux toilettes, vous devez aussi vous assurer de ne pas boire trop ou trop peu pendant la journée et éviter les boissons qui peuvent irriter la vessie, comme le café et les boissons énergétiques. Vous pouvez aussi mettre en place un programme d’entraînement et changer vos habitudes alimentaires pour perdre du poids, l’excès pondéral pouvant contribuer à l’incontinence. Une autre modification du comportement peut impliquer des changements d’habitudes permettant d’éviter les problèmes d’incontinence urinaire.

Renforcement du périnée

Le renforcement du périnée implique de renforcer les muscles servant de soutien autour de l’urètre et de la vessie, par des contractions volontaires répétées. Ces exercices augmentent le tonus et renforcent les muscles servant de soutien autour de l’urètre et de la vessie, lesquels doivent rester contractés pour prévenir les fuites. De nombreuses personnes utilisent également les exercices Pilates dans le cadre d’un traitement de l’incontinence personnel.

Autres options de traitement

Outre la rééducation vésicale, plusieurs autres options de traitement existent. Le biofeedback est une méthode permettant de collecter et de mesurer les informations, par exemple à l’aide de capteurs et d’un tracé par ordinateur, lors d’exercices de rééducation du périnée, pour vérifier que les bons muscles se contractent. Une autre approche est d’utiliser un dispositif de soutien du vagin pour aider à maintenir l’urètre, la vessie, le vagin, l’utérus et le rectum. D’autres options de traitement potentielles incluent l’injection d’agents comblants pour ajouter de l’épaisseur de soutien autour de l’urètre, ou d’autres types d’opérations chirurgicales.

TENA vous aide pendant la rééducation de la vessie

Peut-être souhaitez-vous bénéficier de la sécurité supplémentaire d’une protection contre les fuites urinaires pendant votre rééducation de la vessie. Nous offrons une gamme complète de produits efficaces, confortables et discrets pour les hommes et les femmes. Ces produits vous aideront à gérer toutes fuites urinaires susceptibles de se produire, vous offrant tranquillité d’esprit tout au long de votre parcours de rééducation de la vessie.